Reptile


Jeudi 1 décembre - 20h

Vendredi 2 décembre - 20h

[Lecture musicale dès 13 ans]
Reptile cie Théâtre du Menteur au Chok Théâtre le 1 et 2 décembre à 20h
Reptile cie Théâtre du Menteur au Chok Théâtre le 1 et 2 décembre à 20h

Nb : Le don à HelloAsso est facultif, si vous ne souhaitez pas faire de don à HelloAsso vous pouvez le retirer en cliquant sur "modifier" >> puis sur "je ne souhaite pas soutenir HelloAsso"

Billetterie :

>>>> Prochainement

 

Cie Théâtre du menteur

Textes et mise en scène : François Chaffin
Jeu : Céline Liger, François Chaffin
Musiques : Appat203 (Nicolas Verger et Olivier Métayer), Benjamin Coursier, Frédéric Chopin
Esthétique sonore : Denis Malard et François Chaffin
Lumière et régie : Manu Robert
Collaborations chant et mouvement : Chantal Dayan et Alexandre Thery

Production : Cie Théâtre du menteur

Lecture musicale dès 13 ans

Durée 1h00

Tarifs

Adulte : 12€
Collégien, lycéen, étudiant, détenteurs.trices du carnet 5 places : 8€
Bénéficiaire du RSA : 6€
Date accessible Saintepass

Résumé :

l'liage de textes parlés et rythmés enchâssés dans la musiques et diverses matières sonores, cette lecture est à la croisée des chemins entre le théâtre et l’oratorio électrique. En nous plongeant dans les entrailles d’un studio d’enregistrement, où se mélangent les voix du cinéma et des textes sauvages soulevés par les micros, Reptile est un concert de mots sur cette force primitive qui nous traverse le cœur et nous transporte au-delà de toute raison.
Le jeu échappe ainsi à la vérité naturaliste, pour aller respirer, à travers les matières sonores, l’harmonie et la rythmicité propres au chant, à la scansion, au chœur… « Le cœur ce n’est pas pour les chiens. Le cœur c’est le symbole. C’est le cœur qui a été choisi. Pas le poil pas l’intestin pas le gros orteil c’est le cœur qui fait l’amour. Le cœur. Homme ou femme le cœur. Pas le poumon. Pas l’hypophyse. Pas une vulgaire glande. Le cœeeeeur !… »

 

Concert de mots.

Reptile alterne entre textes « scandés » au micro (dans une adresse directe au public) et des scènes jouées au plateau sous forme de dialogues dont la charge poétique et burlesque peut affleurer à tous moments.